Pâté de campagne au cidre de glace et aux bleuets

Voici une autre réalisation destinée au brunch de la fête des Mères demain. J’ai trouvé la recette originale chez Isa, qui comme souvent rend réalisable un plat qui me semblait infaisable, et je l’ai modifiée pour palier à l’absence de certains ingrédients dans mes placards. De plus, j’avais une minibouteille de cidre de glace qui traînait, alors, pourquoi pas?

Pour un grand plat à terrine ou deux petits

Farce

  • 50 ml de cidre de glace
  • 45 GR de bleuets séchés
  • 1 oignon vidalia, tranché en deux puis émincé
  • 2 c. à soupe de beurre
  • 500 GR de fois de veau, couper en gros morceaux
  • 250 GR de bacon, en gros dés
  • 1 bouquet de persil, les feuilles seulement (truc #1 d’Isabelle pour que le pâté soit digeste)
  • 2 gousses d’ail
  • 3 branches de thym
  • 750 GR de porc haché pas trop maigre
  • 1 c. à café de sel
  • 1 c. à café de poivre
  • ¼ de c. à café de muscade
  • ½ c. à café de gingembre

Montage

  • 2 branches de thym
  • 2 feuilles de laurier
  • Barde de porc
  1. Réchauffer légèrement le cidre de glace et y faire réhydrater les bleuets pendant que vous faites le reste.
  2. Chauffer le beurre dans une poêle à feu moyen et y faire revenir l’oignon jusqu’à ce qu’il soit légèrement doré. Isabelle nous apprend que c’est une étape essentielle pour que le pâté soit bien digeste.
  3. Laisser refroidir puis passer au robot en pulsant avec le bacon, le persil, l’ail et le foie jusqu’à obtenir un mélange très grossier. Ne PAS réduire en purée, ouache!
  4. Dans un grand bol, mélanger cette préparation à la main avec le porc haché, les bleuets, le cidre de glace, le thym, le sel et le poivre.
  5. Chemiser votre (ou vos) plat à terrine à l’aide de la barde de porc comme le conseille Isabelle. Ça évite de brûler la préparation.
  6. Préchauffer le four à 350°F.
  7. Presser le mélange dans la terrine, envelopper de papier aluminium et enfourner pour 2 heures, la température interne doit atteindre 170°F.
  8. Mettre au frigo au moins jusqu’à refroidissement complet, toute la nuit et les saveurs se développent encore plus.
  9. Selon Isabelle, ce pâté se congèle très bien, tranché et enveloppé individuellement de papier sulfurisé (préférablement) ou de papier aluminium (selon certains ça altère l’aspect et le goût… honnêtement je ne pense pas que ce soit pertinent pour un produit qui ne restera congelé que peu de temps, mais je ne suis pas chimiste).

Réussite facile de l’expérience grâce à la recette et à la technique d’Isabelle, un autre plat démystifié dans la poche! Les saveurs sont très présentes, mais moins agressives que les pâtés commerciaux. La texture est follement rustique sans être trop grasses, le sel est parfait, les bleuets et le cidre de glace apportent une note sucrée et une ampleur qui a plu à tous. J’ai bien fait de réduire l’ail, je crois qu’un parfum très marqué d’ail serait entré en conflit avec le bleuet et le cidre. Je vais retenter cette recette en continuant de jouer avec les ingrédients. Sanglier, canneberges et porto peut-être? Vous avez des suggestions?

bleuets, cidre de glace

Publicités

À propos de gourmetronik

Curieux gourmand de la génération net Voir tous les articles par gourmetronik

9 responses to “Pâté de campagne au cidre de glace et aux bleuets

  • elparesseux

    Wow… texture parfaite, le BON goût du gras animal est juste assez présent. Ça fond dans la bouche, une douceur côté goût. Les pâtés de foie gras de l’épicerie goûte les saucisses hot-dog comparé à ce délice. J’en ai même mangé direct avec la cuillère! 😉

  • gourmetronik

    @Nathalie C’est une recette d’il y a quelques années, il faut farfouiller dans les catégories sur le blogue, il y a des trésors!
    @Kim Merci, je suis bien content de mon idée et du résultat qu’elle a donné!
    @Rosa Ma mère était très heureuse, elle a beaucoup aimé! Merci du compliment, je t’en offrirais avec plaisir1
    @Gabrielle Merci, c’était super je vais en refaire c’est sûr!

  • Gabrielle

    Hmmmm bleuets et cidre! Une si belle combinaison 🙂 J’adore 😛

  • Rosa

    Oh, j’adorerais en manger une tranche! Ces saveurs sont magnifique. J’adore l’ajout de cidre. Parfait pour la Fête des Mères.

    Bises,

    Rosa

  • Kim

    Moi aussi j’aime beaucoup cette recette, c’est vraiment un super pâté à servir en brunch. Clairement avec le cidre et les bleuets, c’est une combinaison gagnante.

  • Nathalie

    Très belle recette que je ne me souviens pas d’avoir vu chez Isa, merci à toi de l’avoir présentée, elle m’intéresse grandement!

    Bonne journée:)

  • isabelle

    ça me sert d’avoir un oncle boucher-charcutier, j’ai appris de lui des règles élémentaires comme le dosage du sel….J’adore ta version, j’ai tout ce qu’il faut dans mes armoires et frigo, sauf le foie que je n’achète que pour ce genre de recette, car tout seul, je ne suis pas capable d’en manger. j’en cuisine quand même à monsieur gourmandises…mais je me met en apnée pendant la cuisson 🙂

    • gourmetronik

      Le plus agréable pour nous, c’est que tu le partages, ce savoir-faire qu’il t’a transmit. Ta recette est 0 intimidante et permettrait à n’importe qui capable de lire le français de réussir un pâté exceptionnel. Merci de m’avoir permis d’ajouter cette corde à mon arc! Oh, tu aurais dû me voir couper le foie sans respirer, les yeux à demi fermés, à sortir de la cuisine pour prendre une bouffée d’air. L’odeur, mais surtout la texture, du foie cru me déplaisent royalement… et le mot est faible!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s