Archives de Tag: érable

Nuit du Liban érable et fève tonka

nuit-du-liban-erable-et-feve-tonka

Un jour, mon amoureux ayant voulu me faire plaisir, il acheta un dessert dont il raffole et qu’il voulait partager avec moi. Malheureusement, le trajet dans le sac à dos fut cruel pour ledit dessert, qui, bien que délicieux, ressemblait à son arrivée à la maison, à la création d’un enfant de 3 ans. La Nuit du liban est un dessert composé d’une couche de pudding à la semoule et d’une couche de crème fouettée, le tout saupoudré de pistaches grossièrement hachées. Vous comprendrez que les cahots de la route avait allègrement causé le mélange de tout ça et rendu la préparation peu ragoûtante! Je l’ai cuisiné une fois, et tellement aimé que j’ai décidé de tenter une version en remplaçant les eaux de rose et de fleur d’oranger par de l’érable et de la fève tonka.

Pour deux, 30 minutes plus le temps de repos au frigo

  • 500 ml de lait entier
  • 1/2 fève tonka, râpée finement
  • 6 c. à soupe de sucre d’érable
  • 3 c. à soupe de semoule de blé fine
  • 250 ml de crème 35%
  • Fruits frais au choix
  • 1/4 de tasse de pacanes grossièrement hachées
  • 60 ml de sirop d’érable
  1. Mettre le lait, la 4 c. à table de sucre d’érable, la fève tonka et une pincée de sel dans une casserole et bien mélanger.
  2. Ajouter la semoule en pluie en mélangeant au fouet.
  3. Chauffer à feu moyen en mélangeant constamment, jusqu’à ébullition.
  4. Poursuivre la cuisson une minute tout en continuant de mélanger.
  5. Répartir le mélange dans deux assiettes creuses, filmer au contact et réserver au frigo jusqu’à refroidissement complet.
  6. Fouetter la crème et le reste du sucre d’érable jusqu’à obtenir des pics fermes.
  7. Garnir chaque portion de pudding d’une généreuse couche de crème fouettée, décorer de fruits frais, saupoudrer de pacanes et arroser d’un filet de sirop d’érable.

C’est vraiment bon! Différent et certainement pas traditionnel, mais l’érable va vraiment bien avec les fruits et l’arôme subtil de la fève tonka. Je vous invite à vous amuser avec d’autres parfums pour un dessert simple et original.

Publicités

Daring Bakers: Coupes de mousse d’érable en fruits séchés

Yé, je sors de mon premier défi Daring Bakers très satisfait du résultat! Evelyne, du blogue québécois Cheap Ethnic Eatz nous proposait de créer un contenant mangeable pour servir une recette de mousse à l’érable. J’ai immédiatement pensé à utiliser mon déshydrateur pour produire du cuir de fruit et le mouler. Le cuir de fruit, c’est comme des fruit « roll-ups » maison, tout simplement! On produit d’abord une purée de fruits (certains fruits s’y prêtent mieux que d’autre, par exemple les petits fruits, les pommes et les poires sont d’excellents candidats) crue, qu’on étend ensuite sur un plateau de plastique pendant une dizaine d’heure, selon l’épaisseur de la couche de purée et le contenu en eau. Le résultat es une feuille qui a une texture similaire au cuir et peut être déguster en collation, haché pour ajouter à des biscottis ou des céréales, etc. Lire la suite


Strawberry shortcake Xperiment #2: Shortcake aux fraises, érable et mousse de chèvre

Cette fois-ci, j’arrive déterminé à ce que ça goûte le chèvre. MonToutPtitChériPoilu que j’adore m’a offert un siphon à Noël, voilà donc une bonne occasion de le mettre à l’épreuve! Lire la suite


Gruau aux poires sautées à l’érable et aux bleuets

Un soir de semaine de février, je n’ai pas envie de cuisiner et MonChéri mange des restants de pizza surgelée. Heureusement, j’ai de l’avoine roulé. Pour le réconfort, le gruau est vraiment king. La garniture se prépare pendant que le gruau cuit, et le plaisir coupable de déjeuner pour souper est unique. Je redeviens un garçon de cinq ans.

Pour une portion, comptez environ 15-20 minutes en tout.

  • 1 tasse de lait
  • Une pincée de sel
  • 1 grosse c. à soupe de bleuets séchés non sucrés
  • 1/2 tasse d’avoine roulée
  • 1 c. à table d’amandes effilées
  • 1 c. à thé de beurre
  • 1/2 poire en dés
  • Du sirop d’érable

 

  1. Amener doucement le lait et les bleuets séchés à ébullition dans un petit chaudron et y ajouter le sel et l’avoine roulée.
  2. Amener encore à ébullition à feu plutôt doux  (vraiment important, sinon vous allez comprendre l’expression « soupe au lait »), bien brasser, couvrir et faire cuire entre 12 et 15 minutes.
  3. Pendant ce temps, faire dorer les amandes à feu vif dans une poêle et les mettre de côté.
  4. Faire fondre le beurre à feu moyen élevé.
  5. Quand le beurre pétille joyeusement, y ajouter la demie poire et faire sauter jusqu’à ce qu’elle commence à dorer.
  6. Ajouter un filet de sirop d’érable et faire sauter encore deux minutes.
  7. Mélanger au gruau cuit.
  8. Ajuster en ajoutant du lait pour un résultat plus coulant ou faire chauffer à feu vif en brassant pour un gruau plus consistant.
  9. Servir et garnir avec les amandes et plus ou moins de sirop d’érable, ça dépend de l’intensité de la déprime.

C’est ce que j’ai mangé comme souper, en regardant Infoman. Je n’enviais pas la pizza « parisienne au poulet » de MonChéri. Et surtout, j’ai moins les blues.