Archives de Tag: avoine

Carrés ananas gingembre

Carrés ananas gingembre

Ce soir, le printemps l’obligeant un peu, j’avais planifié des barres à la rhubarbe. Hé bien printemps ou pas, la fruiterie n’avais pas de rhubarbe. En fait, j’m’en fous un peu, la rhubarbe a beau être printanière, je l’ai jamais trouvé sexy. Réconfortante, agréable, campagnarde, verte, oui. Mais délicieuse, séduisante, glamour? Pas trop. Donc j’ai attrapé un ananas, fais trois quatre calcul pas scientifique du tout, regardé dans mon placard et j’ai commencé à gosser quelque chose. Jusqu’à ce que je me rende compte qu’il me manquait un oeuf. Une chance que MonHobi est dévoué, il s’est lancé en quête d’oeufs, alors que le dépanneur juste à côté est un terrain miné. C’est une longue histoire pleine de déception et de trahison. Très dramatique. Bref, merci à mon dévoué amoureux!

Lire la suite


Sandwichs glacés avoine et caramel

Magnifique recette Frankenstein que je vous présente aujourd’hui! Bien sûr, j’ai encore une fois mis à plus tout à fait nouvelle sorbetière à profit pour préparer une magnifique glace caramel au beurre salé, signée David Lebovitz. Attention, nous parlons (j’utilise le nous royal, parce que c’est vraiment important ce que je vais dire) ici d’une vraie glace au caramel, fait avec du sucre qui fond puis qui brûle presque. Il y a donc une petite amertume conférée par le processus, ne venez pas vous plaindre que ça ne goûte pas comme le caramel Grenache! Intrigué par le commentaire de David qui mentionnait du pralin d’avoine, j’ai fait quelques recherches pour une recette, que j’ai décidé de modifier pour ajouter aussi des pacanes. Finalement, qui dit avoine dit aussi que j’ai envie depuis des lustres de faire la recette de Nathalie, mais sans le chocolat. Je n’ai ni la patience ni l’habileté nécessaire pour que l’aventure se termine autrement que dans d’amères larmes de déception. Je m’entends déjà hurler. Non, merci. Alors, voici ma petite création, et un moment culte de l’histoire du cinéma en prime! Lire la suite


Pain avoine et graines de tournesol

Est-ce que c’est terrible de servir du pain de la veille à ses invités? J’espère que non, parce que je n’avais pas envie de me taper le pain dimanche matin… J’avais l’intention de faire ce pain, découvert sur le blogue Fil et Fouet de la créative Annie, mais il aurait fallu que je commence le pain hier soir et il me manquait plusieurs ingrédients. Fidèle à mes habitudes, j’ai fureté sur le web à la recherche d’une recette que je pourrais commencer hier soir et finir aujourd’hui, avec des ingrédients que j’avais sous la main. Lire la suite


Gruau aux poires sautées à l’érable et aux bleuets

Un soir de semaine de février, je n’ai pas envie de cuisiner et MonChéri mange des restants de pizza surgelée. Heureusement, j’ai de l’avoine roulé. Pour le réconfort, le gruau est vraiment king. La garniture se prépare pendant que le gruau cuit, et le plaisir coupable de déjeuner pour souper est unique. Je redeviens un garçon de cinq ans.

Pour une portion, comptez environ 15-20 minutes en tout.

  • 1 tasse de lait
  • Une pincée de sel
  • 1 grosse c. à soupe de bleuets séchés non sucrés
  • 1/2 tasse d’avoine roulée
  • 1 c. à table d’amandes effilées
  • 1 c. à thé de beurre
  • 1/2 poire en dés
  • Du sirop d’érable

 

  1. Amener doucement le lait et les bleuets séchés à ébullition dans un petit chaudron et y ajouter le sel et l’avoine roulée.
  2. Amener encore à ébullition à feu plutôt doux  (vraiment important, sinon vous allez comprendre l’expression « soupe au lait »), bien brasser, couvrir et faire cuire entre 12 et 15 minutes.
  3. Pendant ce temps, faire dorer les amandes à feu vif dans une poêle et les mettre de côté.
  4. Faire fondre le beurre à feu moyen élevé.
  5. Quand le beurre pétille joyeusement, y ajouter la demie poire et faire sauter jusqu’à ce qu’elle commence à dorer.
  6. Ajouter un filet de sirop d’érable et faire sauter encore deux minutes.
  7. Mélanger au gruau cuit.
  8. Ajuster en ajoutant du lait pour un résultat plus coulant ou faire chauffer à feu vif en brassant pour un gruau plus consistant.
  9. Servir et garnir avec les amandes et plus ou moins de sirop d’érable, ça dépend de l’intensité de la déprime.

C’est ce que j’ai mangé comme souper, en regardant Infoman. Je n’enviais pas la pizza « parisienne au poulet » de MonChéri. Et surtout, j’ai moins les blues.