Archives de Tag: mijoteuse

Crockpot Xperiment #3: Effiloché de porc aux champignons

Un autre test à la mijoteuse, sorti de mon imagination stimulée par le contenu de mon placard et du congélateur. J’ai beaucoup aimé les champignons séchés ajoutés à mon dernier rôti de palette, cette fois je récidive, mais en changeant de viande et en m’amusant un peu. Lire la suite

Publicités

Crockpot Xperiment #2: Rôti de palette aux champignons et à la moutarde

Il existe de ces journées où on dirait que mon cerveau tourne en rond. Incapable de réfléchir, de lire, de rester devant l’ordi ou de cuisiner, j’ai souvent l’impression qu’il ne me reste qu’à me cacher dans mon lit, sous les couvertures, les rideaux tirés et la porte de la chambre fermée. Ça m’arrive souvent ces jours-ci, et il faut que je me fasse violence pour me tirer de sous les couvertures et faire quelque chose. La cause de ma confusion aujourd’hui? Le souper de ce soir. Le plan? Un rôti de palette à la mijoteuse. Lire la suite


Milles-feuilles de raviole à l’osso buco de porc



J’écrirai un article sur mon expérience avec les ravioles, petits raviolis français de la région de la Drôme. C’est délicieux, mais comme toute première fois celle-ci a été douloureuse. Pour l’instant, je vous livre ma recette d’osso buco de porc en mijoteuse, fondants et savoureux. Vous pouvez ajouter une petite boîte de pâte de tomates si vous aimez une sauce moins aqueuse. Moi je l’aime bien comme ça, c’est très goûteux et ça mouille bien le pain 🙂 Il est également possible de dégraisser la sauce, mais vous perdrez de la saveur et du côté rustique du plat. C’est tant pis pour vous!

Pour 6, 45 minutes de préparation et 8 heures de cuisson.

  • Huile végétale
  • 4 jarrets de porc façon osso buco
  • 1 gros oignon espagnol en dés
  • 2 carottes en dés
  • 2 branches de céleri… en dés
  • 3 gousses d’ail hachées
  • 1/2 cuillère à café d’origan séché
  • 5 branches de thym frais
  • 1 tasse de vin rouge
  • 1 boîte de 798ml ou quelque chose proche de tomates en dés
  • 6 plaques de 30 ravioles séparées en deux, ou 12 lasagnes sèches, ou 6 plaques de lasagne de 20 cm
  • Parmesan
  • Eau
  • Sel
  • Beaucoup d’amooouur
  1. Saler et poivrer les jarrets des deux côtés.
  2. Chauffer l’huile dans une poêle et bien saisir les jarrets de chaque côté.
  3. Égoutter la boîte de tomates et garder le jus pour le boire, le donner à un itinérant ou l’utiliser dans une soupe, mais de grâce, ne pas le jeter.
  4. Mettre les jarrets de côté et faire dorer les lardons.
  5. Ajouter les carottes, le céleri et l’oignon.
  6. Augmenter la température légèrement et faire sauter le soffritto (yé un mot en italien!) rapidement jusqu’à ce que certains légumes commencent à caraméliser.
  7. Ajouter l’ail et les herbes.
  8. Ajouter le vin et laisser réduire de moitié.
  9. Ajouter les tomates égouttées et mélanger.
  10. Laisser évaporer un peu de liquide et placer le tout au fond d’une mijoteuse, en mettant les jarrets par dessus.
  11. Cuire à basse température pendant 6 à 8 heures.
  12. Faire dorer des deux côtés les demies plaques de raviole dans un peu d’huile et réserver au chaud, ou faite cuire vos lasagnes.
  13. Retirer le couvercle de la mijoteuse et élever la température.
  14. Retirer immédiatement les jarrets et les nettoyer en enlevant les os, le gras et les membranes.
  15. Effilocher la viande avec une fourchette et la remettre, avec son jus, dans la mijoteuse.
  16. Mettre du ragù au fond d’une assiette, mettre une demi-plaque de raviole ou de lasagne (ou une lasagne sèche cuite).
  17. Répéter avec un autre étage et ajouter du ragù en dernier.
  18. Saupoudré de parmesan et déguster!

Menoum, c’est bon en hiver.


Crockpot Xperiment #1: Le résultat

Bad Romance retentit à l’appart (c’est la sonnerie de cellulaire de MonChéri) :

GT: Tout va bien?
MC: Franchement chus pas retardé *soupir*. Le rôti est dans la poêle.
GT : Ok, appelles moi s’il y a quelque chose.
MC : Ok.
GT : Je t’aime! Prends des photos!

Encore Bad Romance. 

 GT : Pis?
MC : Les oignons et le romarin. Ça sent bon. Ça va bien.
GT : Ok, je t’aime MonChéri.
MC : Moi aussi, bisous.

Je laisse le temps passer, après tout je sais que je peux être vraiment fatiguant. 

Bad Romance.

MC : Je viens de partir la mijoteuse. Ça sent terriblement bon.
GT : Ça l’air de quoi?
MC : Ça sent bon, pis… ben c’est ça.
GT : Yay! Merci MonChéri, j’ai hâte à ce soir.

Arrivé à la maison, ça sent effectivement très bon. On relaxe une petite heure et je passe à la suite, les pommes de terres sautées à l’ail et au thym (MonChéri avait tout pris ce que j’avais de romarin frais pour le rôti) et les choux de Bruxelles sautés à l’ail et au parmesan.

Le résultat? La viande était parfaitement cuite, facilement effilochée, fondante et bien juteuse. La saveur de l’orange imprègne bien la viande sans la rendre sucrée et se marie bien sûr très bien avec le romarin et l’ail. J’ajusterais pour mettre plus de balsamique. Seul constat négatif : j’aurais dû utiliser des oranges régulière plutôt que des sanguines. L’amertume des sanguines aurait été avantageusement remplacée par l’acidité d’une orange qui aurait coupé dans le côté gras du rôti.

Merci à MonChéri pour s’être acquitté de sa tâche à la perfection, grâce à lui la première Crockpot Xperiment est un succès!


Le CrockPot Xperiment #1: Boeuf à l’orange

Habituellement, je profite du fait que je cuisine à la mijoteuse pour préparer le tout la veille et faire cuire le lendemain. Aussi, je suis généralement les recettes à la lettre parce qu’avec la mijoteuse je ne sais jamais ce qui est trop de liquide et ce qui n’est pas assez de liquide.

Cette semaine, MonChéri étant exceptionnellement à la maison, j’ai décidé de lui laisser les instructions suivantes… et d’espérer. C’est Le CrockPot Xperiment #1: Rôti de palette à l’orange et au romarin:

Bonjour MonChéri,

  1. Fais chauffer de l’huile (assez pour couvrir le fond de la poêle moyenne PAS antiadhésive) à feu moyen haut. C’est à peu près au 3/4 du cadrant.
  2. Quand l’huile est bien chaude, fais brunir la pièce de rôti de palette (salée et poivrée) sur toutes ses surfaces.
  3. Mets le rôti de côté et ajoutes un peu d’huile à la poêle si nécessaire.
  4. Fais revenir deux oignons coupés en deux et tranchés.
  5. Lorsque translucides, ajoutes 4 gousses d’ail épluchées et martyrisées/écrabouillées et 3 branches de romarin.
  6. Fais revenir deux minutes.
  7. Déglaces avec une tasse et demie de jus d’orange.
  8. Laisses réduire de moitié et ajoutes 2 cuillères à table de vinaigre balsamique.
  9. Ajoutes 8 tranches d’orange sanguine déshydratées.
  10. Verses dans la mijoteuse, déposes le rôti par dessus.
  11. Récupères une branche de romarin, des tranches d’orange et des oignons pour en mettre sur le rôti.

Fais cuire 6 heures à feu doux (low sur la mijoteuse).

Quand j’arriverai je préparerai des pommes de terre à l’ail et au romarin avec des choux de Bruxelles sautés.

Je t’aime

MonChéri arrivera-t-il à s’acquitter de sa mission? Le défi s’avèrera-t-il trop grand pour lui? Est-ce que mes instructions le mèneront à l’échec? Est-ce qu’il exécutera parfaitement le plat, qui sera quand même mauvais parce que c’est une idée de mariage de saveur qui suce la marde?

Compte rendu et photos à l’appui dès demain soir!