Pad Thaï

Me revoici me revoilà, je ne suis pas disparu ou en pèlerinage, je suis préoccupé et ça se manifeste de trois façons principales : je cuisine peu, quand je cuisine ça donne souvent un désastre et quand c’est bien j’ai pas envie de prendre une photo parce que je trouve mes photos archilaides. En conclusion, rien ne fait son chemin jusqu’ici, et je vous laisse sur votre faim. Honte sur moi! Mais là, j’ai MonFrère à la maison (plus de détails à venir), il pourra bientôt gentiment s’occuper de mes photos. Je vous reviens donc avec une recette de pad thaï vraiment exceptionnelle, sans photo pour l’instant. Elle me vient d’un site en anglais que je consulte souvent, les recettes ne me déçoivent jamais même si les instructions sont parfois un peu… chaotiques. Je veux dire par là qu’elles sont rédigées dans un style qui les rend difficiles à suivre en cuisinant, surtout affichées sur l’écran d’un ordinateur portable sur le coin du comptoir. J’essaie de démêler tout ça et de vous rendre la marche à suivre plus digeste. Qu’est-ce que je ne ferais pas pour vous…

Pour 2 à 3 portions, environ 45 min.

  • ½ paquet de nouilles de riz (pas les plus fines ni les plus larges, entre les deux)
  • ¼ de tasse d’arachide, grossièrement broyées
  • 2 c. à soupe d’huile de canola
  • ½ bloc de tofu, en julienne
  • 1 échalote, finement hachée
  • 3 gousses d’ail, finement hachées
  • 2 c. à soupe de vinaigre de cidre
  • 2 c. à soupe de sucre
  • 2 c. à soupe de sauce de poisson
  • ½ c. à café de piments secs broyés
  • 1 oeuf
  • 250 GR de crevette, déveinées et décarapacées
  • 1½ tasse de fèves germées
  • 1½ d’oignons verts, en tronçon de 2.5 cm
  • 1 lime, en quartiers.
  1. Recouvrir les nouilles d’eau à température ambiante et les mettre de côté.
  2. Dans un wok ou une grande poêle, faire griller les arachides à sec jusqu’à ce qu’elles soient légèrement colorées, puis les débarrasser dans une assiette.
  3. Ajouter 1 c. à soupe d’huile dans la poêle et faire frire le tofu à feu élevé, jusqu’à ce qu’il soit bien doré et croustillant, puis ajouter le reste de l’huile, l’ail et l’échalote.
  4. Toujours à feu élevé, faire sauter jusqu’à ce que l’ail et l’échalote commencent à colorer.
  5. Égoutter les vermicelles et les ajouter à la poêle, puis les remuer délicatement, mais prestement.
  6. Ajouter le vinaigre, le sucre, la sauce de poisson et le piment broyé, puis bien mélanger.
  7. Pousser les ingrédients sur le côté et casser l’oeuf dans l’espacé dégagé.
  8. Brouiller l’oeuf rapidement et le mélanger au reste des ingrédients avant qu’il ne soit complètement cuit.
  9. Ajouter les crevettes et mélanger.
  10. Ajouter les oignons verts et la moitié des fèves germées, puis continuer de cuire en mélangeant encore quelques instants, jusqu’à ce que les crevettes soient cuites (donc uniformément roses).
  11. Servir avec le reste des fèves germées crues, les arachides broyées et les quartiers de lime.

La première fois que j’ai préparé ces nouilles, j’ai connu une véritable révélation : voilà ce que doit goûter un pad thaï! Oubliez les instructions totalement débiles inscrites sur les paquets de nouilles. Si vous cuisez les vermicelles de riz à l’eau bouillante, ils seront irrémédiablement dégueulasses. Par contre, si vous ne faites que les tremper à l’eau tiède avant de les faire sauter, ils seront parfaitement à point.

Publicités

À propos de gourmetronik

Curieux gourmand de la génération net Voir tous les articles par gourmetronik

8 responses to “Pad Thaï

  • Gabrielle

    YOU’RE BACCKKKK!!!!!!!! 🙂 Mais t’étais yoooouuu 😛 & avec une superbe recette à part de ça wow! Je suis carrément folle du pad thaï et je n’ai jamais trouvé une recette à mes goûts. La tienne sera à tester 🙂 Merci 😉

  • Kim

    Suis d’accord, les nouilles de riz bouillies, ouacchhhhh! Ce pad thaï me semble pas mal fameux. Ça me fait bien plaisir de te revoir, ancien collègue de classe!

  • MG

    Tu ne voulais pas faire un « iPad Thai » en memorium de l’Eternel incarné Job, Steve Jobs?

  • Math

    Belle recette de pad thaï! Ma chum en est tellement folle elle s’en prépare une fois par semaine, souvent avec des pétoncles. Je vais lui refiler ta recette! 🙂

  • Mélanie A.

    Tsé y a pas de mal à faire travailler notre imagination… En fait je dirais même que le fait qu’il n’y ait pas de photo sur cette recette pique ma curiosité et je vais me faire ce pad thaï très bientôt.

    Je suis très contente de te relire, tes posts me font toujours sourire le matin.

  • isabelle

    Contente de te relire Pascal, je commençais à m’inquiéter, et je m’apprêtais à alerter « le réseau » pour savoir ce qui se passait 🙂
    C’est le genre de plat que je ne fais pratiquement jamais, parce que je n’y pense pas…il faut que je m’y mette 🙂

  • Libellule

    Contente de te lire à nouveau! Tu me manquais à moi aussi! Je m’en fiche que tes photos ne soient pas au top (à ton goût)! Le reste de ton blog est fantastique! Des recettes à se rouler par terre (comme celle d’aujourd’hui) et tes billets me font trop marrer!

  • Madame Anne

    Ohhhhh. tu me manques Gourmet……. reviens vite, la cuisine des fois, ça change le mal de place ;))) Comment va ton ti chaton?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s