Archives de Tag: macaron montreal

Out les macarons? Ouin, pis?

*Le macaron dont il est ici question n’est pas une boule de noix de coco râpée mélangée avec du lait Eagle Brand ou un moton de chocolat avec plein de choses dedans. Vous êtes avertis.*

Ça bitche beaucoup sur les macarons ces temps-ci dans la sélecte enclave de Montréal (peut-être ailleurs aussi… ça aime bitcher partout après tout). Porqué? Le macaron connaît malheureusement le même sort que toute autre nouveauté culinaire à l’époque des foodies: longtemps relégués aux grands fonds des délicatesses étrangères méconnues, il a émergé à la force de sa craquante moelleusité pour exploser dans la bouche du commun des mortels. Des rumeurs d’abord, des articles de magazines ensuite, on est initié par un adapte dans une boutique ici, une autre boutique ouvre là, et puis les partys de Noël…

Pour les infortunés n’ayant pas encore connu le macaron: une pâtisserie française composée essentiellement de deux coques (visualisez la superficie d’un Oréo) élaborées comme des meringues légèrement sucrées additionnées de fine poudre d’amande. Entre les deux coques, on trouve soit une ganache, un caramel, une confiture, une purée, une mousse, une crème, une costarde, ou tout autre fantasme. Le résultat est conceptuellement un biscuit sandwich légèrement croquant, à l’intérieur moelleux contenant une merveille de saveur.

Ça pogne avec les matantes.

Pogner avec les matantes et être trendy étant mutuellement exclusifs, il est désormais de bon ton de se plaindre qu’on en voit partout: « Ah les macarons… pus capable ». Heureusement pour moi, ça veut plutôt dire qu’une divine délicatesse délicieuse difficile à trouver devient désormais accessible, la foison de sources menant à une orgie de créativité stimulante et à une compétition bon enfant.

Oh, et c’est tout cute.

Publicités

Macaron-ron-ron

Deux adresses à Montréal, à deux pas l’une de l’autre mais totalement indépendantes:

La Maison du macaron 4479 de La Roche (angle Mont-Royal): mon premier french avec un macaron. J’avais un faible pour l’intérieur simple où les tiroirs à macarons ressemblaient à ceux d’une bijouterie. « Avais » parce qu’ils ont rénové et rouvert aujourd’hui. Je me ferai un plaisir d’aller jeter un coup d’œil samedi prochain.

J’ai fermé les yeux et gémi pour: caramel fleur de sel, framboise, caramel cacahuète et pomme cannelle.

Point G Plaisir Gourmand 1266 rue Mont-Royal Est: en quête de macaron pour offrir à mon amoureux, je ne suis cogné le nez sur une affiche annonçant les rénovations de la MduM! Heureusement, Google Maps Mobile donnait aussi le Point G comme résultat à la recherche « maison du macaron ». Bien qu’ils soient à 30 secondes de marche, ils ne sont pas reliés et leurs produits sont différents. Plutôt café boutique que bijouterie à macarons, l’endroit pétille de couleurs et d’odeurs sucrées.

J’ai du m’accrocher à une chaise de peur de défaillir pour: macaron d’or (chocolat et caramel) et tire d’érable. Définitivement tire d’érable.

La Maison étant rouverte, la fin de semaine sera donc le moment parfait pour réaliser un fantasme: un Grand Macaron Battle.

Un paquet de six macarons de chaque boutique, saveurs assorties et équivalentes, photos et commentaires détaillés à l’appui.

Let the battle begin.