Archives de Catégorie: Un peu de vécu

Fromage de la semaine (sic): Herbier de Provence

Bon, c’est clair, je n’arrive pas à tenir le rythme. Le temps des Fêtes s’est révélé émotif, je n’ai plus de coloc et je mange mes fonds de tiroirs. Presque littéralement. J’ai été occupé côté chef à domicile au mois de décembre, mais là c’est mort et plate à en gruger des barreaux de chaises. Je ne posterai certainement pas mes soupes suspectes, mes sautés au poulet improvisés et mes recettes de thon en canne. C’est que voyez-vous, j’ai des principes. Quelques-uns. Tout ça pour vous présenter toutes mes excuses et pour vous confier que j’espère un retour à l’ensoleillement partiel dans ma vie avant que je décide d’aller me terrer dans une grotte et d’hiberner en attentes des beaux jours, figurativement et littéralement.

Je décide quand même de vous présenter un fromage ce soir, parce que la culpabilité m’accable et que la honte m’achève. En espérant que cette fois, je ne prenne pas jusqu’au prochain congé férié pour vous repiquer une jasette… Lire la suite

Publicités

Un gourmet occupé!

S’il ne se passe rien sur mon blogue, je peux vous assurer que dans ma vie, ça grouille, ça bouge, ça se précipite et ça déboule. Un petit billet donc, pour rassurer les inquiets et divertir ceux qui s’ennuient! Lire la suite


gourmetronik dans votre cuisine!

Mon blogue, c’est une bonne vitrine, non?

Après 1 an comme aide-cuisinier dans un hôtel et 5 ans en service aux tables sur la rue St-Denis, j’ai passé les 10 dernières années de ma vie en… administration. Après un repos et une longue réflexion, j’ai pris la décision de ne pas reprendre mon emploi et de me replonger dans la cuisine à temps plein.

Je démarre donc ma petite entreprise de traiteur, chef à la maison et alchimiste de gourmandises en tout genre. Buffets froids, bar à salade, cadeaux gourmands et souper entre amis, demandez-moi des détails sur mes services ou visitez le site web de mon entreprise en démarrage!

Pour me remettre dans l’ambiance et stimuler ma créativité, je cherche aussi un poste à temps partiel dans un restaurant de Montréal, comme commis de cuisine ou comme serveur. Faites passer le mot!


Un chaton sur le bedon

Sans plus attendre, sans recette de chat rôti ni discours, je vous présente le nouveau maître chez moi: le chaton que j’ai adopté lundi! Oui, vous avez le droit de tomber en bas de votre chaise. Je n’ai jamais eu d’animaux de compagnie étant enfant (à part des tortues… pppft c’est juste bon pour la soupe), et j’ai toujours été inconfortable en leur présence. Tiguili pou pou oh vient voir maman, c’est pas mon genre. C’était jusqu’à ce que les deux chats de MonInvité me séduisent vicieusement jusqu’à me soumettre à leur dictature féline. En fait, en réfléchissant un peu, j’en suis venu à la conclusion que si tous les chats que j’avais fréquentés jusqu’à maintenant étaient sociopathes… c’était un peu parce que leurs compagnons de vie l’étaient aussi pas mal. Comme je ne suis pas trop gravement atteint mentalement (bah peut-être légèrement dérangé, mais pas dangeureusement) j’ai décidé de capituler. En surfant sur kijiji, je suis tombé sur le signe du destin qu’il me fallait pour confirmer ma décision: 7 chatons à donner par une presque voisine habitant à 3 minutes de chez moi! Lire la suite


Caffe Mariani, le St-Henri cool

Caffe Mariani

4450, Notre-Dame Ouest

15$ pour un panini, un grand thé glacé et deux choix de salade.

Je découvre que St-Henri n’est définitivement pas le quartier que je croyais. Euh… je veux pas dire que je suis plein de préjugés! Ceux qui habitent une grande ville comprendront quand je dis qu’il y a des quartiers qu’on connait moins et qu’on fréquente peu. Quand la découverte se fait à l’aide d’un guide épicurien, enthousiaste et séduisant, c’est encore mieux. Dernièrement, c’est le Caffe Mariani que j’ai délicieusement découvert, et à partir d’où je rédige d’ailleurs ce billet.   Lire la suite