Allez donc chez l’boucher! – Bavette Chartreuse basilic

Ils sont tristes nos bouchers. C’est que les grandes surfaces pullulent, et vendent de la viande de qualité pas chère, avec des spéciaux qui cassent la baraque et des emballages pour soixante-quinze personnes. De qualité?

Woah là.

Wooooooah là.

Des filets de porcs décongelés, de la viande hachée en milieu industriel, des employés ados souvent incompétents et ignorants, ça a beau être pas cher, c’est un pas cher qui a un prix. En plus de faire pleurer vos bouchers de quartier, vous encourager les grandes surfaces à se diversifier encore plus et ainsi mieux écraser les commerçants locaux.

Mon boucher, c’est Salaison Drouin, pas très loin de chez-moi au 8501 St-Denis. Les employés sont sympathiques et ont les réponses aux questions, les produits sont de qualité (la bavette échalotes et vin rouge de la semaine dernière était exquise!) et les prix pratiqués raisonnables. J’ai découvert qu’ils offraient divers confits, j’ai hâte d’essayer! Comme nous ne sommes définitivement plus dans la saison pour faire des confits à la maison, j’irais en acheter bientôt pour une petite entrée sympathique. Quand j’ai envie de me sentir branché, il m’arrive aussi de visiter l’excellente Boucherie du marché, comme j’ai fait hier pour acheter de la bavette. Voilà pour les encouragements à faire vivre vos petits commerçants.!

Je me suis amusé avec des composantes aromatiques évidentes, mais peu vues ensemble : basilic, ail, vinaigre balsamique, Chartreuse et un peu de moutarde pour relever le tout. Ma logique de conception?

  • Moutarde + sirop d’érable = bon
  • Sirop d’érable = liquide réduis et caramélisé et vinaigre balsamique = liquide réduis et caramélisé
  • Vinaigre balsamique + basilic = bon
  • Basilic partage composantes aromatiques avec Chartreuse
  • Ail = bon tout le temps, partout, toujours

Tadam! Bienvenu dans ma tête, c’est comme ça que ça se passe dedans! Désolé pour le pas de photo, meine Kamera ist kaput. Le soir de la préouverture du restaurant dont il ne faut pas nommer le nom, je n’avais pas de parapluie et il fallait bien me rendre jusqu’au métro. J’étais trempé, et je pense que la caméra aussi. Ne me plaignez pas trop, MonInvité (oui, le même) a fait 15 km à vélo, sous la pluie battante pour retourner chez lui. Ceci dit…

Pour mariner 4 portions de bavette

  • ½ tasse d’huile d’olive
  • ¼ de tasse de vinaigre balsamique
  • 1 c. à café de moutarde de Meaux
  • 1 c, à soupe de Chartreuse verte
  • 1 poignée de feuilles de basilic, hachées
  • 2 gousses d’ail, hachées
  • ½ c. à café de sel
  • ½ c. à café de poivre
  1. Bien mélanger tous les ingrédients.
  2. Verser sur la bavette dans un plat refermable.
  3. Couvrir et laisser mariner au frigo au moins 8 heures ou toute la nuit, en retournant la viande à chacune de vos visites au frigo. Je prends simplement le plat et le secoue vigoureusement.
  4. Faire griller les bavettes sur un grill très chaud, environ 5 minutes de chaque côté pour une bavette de 3 cm d’épaisseur.
  5. Mettre les bavettes dans une assiette et couvrir de papier aluminium.
  6. Laisser reposer 5 minutes avant de servir, et trancher dans le sens contraire de la fibre.

Wahou, une belle recette qui donne une viande parfumée avec un kick herbacé pas piqué des vers! La viande, bien attendrie par la marinade, saura éveiller la gourmandise de tous, même de ceux qui ne portent pas une affection particulière à la viande rouge. Oui oui, je vous l’assure, car moi-même je ne suis pas du tout un fan de gros steak de boeuf et autres T-Bones, mais la bavette marinée, ça me branche définitivement. D’ailleurs, je vous ordonne de toute mon pas d’autorité d’arrêter d’acheter des cochonneries déjà marinées en usine, franchement. Ça pis les vinaigrettes en bouteille, ça me scie en deux. Bon, je vous laisse, ma moitié supérieure a envie de café.

Publicités

À propos de gourmetronik

Curieux gourmand de la génération net Voir tous les articles par gourmetronik

8 responses to “Allez donc chez l’boucher! – Bavette Chartreuse basilic

  • Caroline B.

    moi qui aime bien la bavette de boeuf, je prends en note! Caro

  • gourmetronik

    @tiuscha Ça ajoute un monde de parfum, j’ai vraiment beaucoup aimé.
    @Melanie En plus, on peu personalisé la coupe, en avoir uniquement pour nos besoins… plein d’avantages!
    @Libellule Boucher de quartier, boucher de village, en général ce sont tous des gens sympathiques qui aiment leur métier. Content que tu aies aimé ton petit tour dans mon cerveau bizarre!
    @Kim Je vais définitivement essayer de préparer une glace à la chartreuse, à suivre!
    @Jacinthe Juste à regarder la bouteille, je me sens décadent à souhait 🙂
    @rebelmtl Euh tu y as goûté, ça faisait un bout que j’avais écrit le billet mais j’avais oublié de prendre une photo ou de te demander d’en prendre une.

  • rebelmtl

    A vraiment l’air délicieuse cette recette! Même moi je devrais être capable de la faire. Et avec de la Chartreuse, huuuuuuuum!

  • Jacinthe

    Héhéhé… tu me fais bien rire.. Je suis d’accord avec toi, les grandes surfaces me terrorisent! J’aime l’ajout de la chartreuse…et j’en boirais bien un coup en cuisinant ta recette! 😉

  • Kim

    Je ne peux qu’être d’accord avec toi.. Je fais de plus en plus d’efforts pour ne plus acheter de viande à l’épicerie sauf en cas d’extrême urgence. En plus, à la boucherie, la viande est tellement meilleure. C’est aussi pour ça que j’aime bien aller chez Cochon Cent façons. Cette marinade a des arômes qui me plaisent vraiment. Et puis les vinaigrettes, je suis comme toi, je ne comprends pas… Les vinaigrettes commerciales sont remplies de trucs aux noms IMPRONONÇABLES et goûtent mauvais. Je serais bien curieuse d’essayer ta marinade… c’est juste qu’il faudrait que j’achète de la Chartreuse et que je n’aime pas beaucoup… sauf en parfum de glace… À Grenoble, un des glaciers de la ville en fait et je te jure que je suis tombée sur le cul quand j’en ai mangé il y a longtemps maintenant…

  • Libellule

    Mon Homme ne jure que par le boucher du village! Le sympathique monsieur offre d’excellents produits locaux! Des viandes provenant des villages alentours, miam!

    C’est toute que de la suite dans les idées que tu as là mon Pascal! Pas surprenant que tu nous inventes toujours des délices!

  • Melanie A.

    Bien d’accord avec toi, il faut absolument encourager une profession qui est en déclin. De plus, c’est chez le boucher qu’on trouve les coupes de viande les plus intéressantes et inusités.

    À bas les marinades en pots! Ça prend plus de temps se rendre à l’épicerie et acheter un ti pot que de se faire sa propre marinade. En tout cas j’aime bien la façon que tu as pensé la tienne.

  • tiuscha

    très sympa ton ajout de chartreuse, ça change du whisky !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s