Hachis parmentier

Le pâté chinois compte parmi les choses que MonChéri mange sans aucun plaisir. Ça me désole, parce que je suis un très, très grand fan. J’ai tout essayé : le fancy, le au riz, le au fromage, le mexicain, rien n’y fait. Le hachis parmentier que Caroline a publié m’est immédiatement tombé dans l’oeil, la recette s’apparente à notre traditionnel steak-blé d’Inde-patates, en plus chic et plus compliqué à préparé. J’ai quelque peu modifié la recette parce qu’il me manquait des trucs et que j’avais des trucs en trop. Je vous la recopie donc avec mes modifications. Pour la version de Caroline, qui je suis convaincu est parfaite, c’est ici.

Pour 6 à 8 personne, environ 4 heures.

Bouillon et viande
  • 1 os de boeuf à soupe
  • 1 c. à soupe d’huile d’olive
  • 800 GR de rôti de palette désossé, en gros cubes
  • 1 oignon, en deux puis émincé
  • 6 carottes nantaises, en tronçons de 2.5 cm
  • 2 branches de céleri, en tronçons diagonaux de 2.5 cm
  • 4 gousses d’ail, pressées
  • 1 feuille de laurier
  • 1 c. à thé de sel
  • 12 grains de poivre noir
  • 1 tasse de vin rouge
  • 6 tasses d’eau
  1. Faire rôtir l’os au four à 400 °F une dizaine de minutes, jusqu’;a ce qu’il soit bruni et l’ajouter à la fin avec les autres ingrédients.
  2. Faire chauffer l’huile à feu moyen dans une grande poêle.
  3. Faire brunir les cubes de boeuf en plusieurs fois, en les réservant à mesure.
  4. Faire sauter les légumes dans la même poêle, en ajoutant de l’huile si nécessaire.
  5. Déglacer avec le vin rouge et laisser réduire de moitié.
  6. Mettre tous les ingrédients dans un grand faitout et amener à faible ébullition.
  7. Laisser mijoter à feu moyennement doux, environ deux heures.
  8. Passer le mélange au chinois en gardant le bouillon et en mettant les solides dans une grande assiette.
  9. Retirer le poivre, le laurier et l’os et les jeter.
  10. Parer les cubes de boeuf de leur gras et membranes et les détailler en petites bouchées à la fourchette ou à la main. La viande devrait être assez tendre, c’est ce que moi j’ai fait.
Garniture
  • 1/2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 200 GR de chair de saucisse italienne (ou 2-3 saucisses, la membrane retirée)
  • 1 c. à soupe de pâte de tomate
  • Sel et poivre
  1. Faire dorer la chair de saucisse en la défaisant la spatule.
  2. Lorsque la saucisse est presque cuite, ajouter le boeuf et la pâte de tomates et faire sauter pour bien mélanger.
  3. Ajouter 1 tasse du bouillon de boeuf réservé et 1/2 tasse de vin rouge.
  4. Amener à ébullition et laisser réduire de moitié.
  5. J’ai beaucoup aimé que Caroline ajoute les légumes à ce moment, c’est une excellente idée, car comme elle le note, traditionnellement les légumes ne sont pas ajoutés. Donc, ajouter les légumes et bien mélanger.
Purée de pommes de terre
  • 1 kilo de pommes de terre blanches, en grosses tranches
  • 125 ml de lait
  • 70 ml de babeurre
  • 70 GR de beurre non salé
  • Sel et poivre
  1. Faire cuire les pommes de terre à l’eau salée jusqu’à ce qu’elles soient tendres, entre 15 et 20 minutes.
  2. Piler les pommes de terres avec les autres ingrédients pour obtenir une purée lisse et aérienne.
Montage
  • 1 c. à soupe de beurre mou
  • 1 tasse de fromage type suisse râpé, au choix (suggestions ici, fromage suisse Perron bien québécois dans mon cas)
  1. Préchauffer le four à 400°F.
  2. Verser le mélange de boeuf et de saucisse dans le fond d’un grand plat à gratin profond beurré.
  3. Recouvrir de la purée de pommes de terre.
  4. Parsemer du fromage râpé.
  5. Faire cuire 25-30 minutes et laisser reposer hors du four pour 15, le temps pour les jus de se distribuer.

Mais est-ce que c’est bon? C’est magnifique! Savoureux, réconfortant, parfumé, simplement fabuleux! MonChéri a adoré et fait semblant de cacher les restes pour pouvoir les manger le lendemain. Considérant qu’on en a pour 6-8 portions, je me demande s’il planifiait de se lever la nuit pour en manger.

hachis, pommes de terre, boeuf, plat principal

Advertisements

À propos de gourmetronik

Curieux gourmand de la génération net Voir tous les articles par gourmetronik

6 responses to “Hachis parmentier

  • Gabrielle

    Hmmm ça a l’air bon!!! C’est clair que ça fait plus fancy 😛 Et si TonChéri a aimé, tant mieux! Tu as trouvé THE solution! Je te dis, ce que tu fais pour TonChéri est vraiment chouette! Ça c’est de l’amour 🙂

  • gourmetronik

    @Libellule Je n’en croyais pas mes oreilles, mais oui, il a adoré!
    @Kim Effectivement, c’est lourd pour l’été! Ma version est si peu différente, c’est que j’avais du vin et du babeurre ouvert, trop de céleri, des carottes nantaises qui commençaient à vieillir, un restant de suisse, pas de persil, un os à moelle… Moi je dis, fais la version pour laquelle il te manque le moins d’ingrédients, et passe des légumes qui te reste au frigo!
    @Shirley It was really delicious, but of course the broth is a little long and tedious to make. It’s all worth it though!

  • Shirley

    Nice! I like it:)

  • Kim

    Super ce hachis parmentier. Clairement, ta version et la version de Caroline me plaisent. Je ne saurais d’ailleurs pas laquelle choisir. Faudrait-il dans ce cas que je fasse les deux?????? Dans ce cas, il faudra que je me dépêche, c’est pas super ce genre de plat pour l’été. Ici, c’est moi qui mange le pâté chinois avec peu d’appétit. C’est pour ça que j’aime tester plein de versions!

  • Libellule

    Mission accomplie mon cher! Tu as trouvé LE pâté chinois parfait pour TonChéri!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s