Poulet cacciatore

Le poulet cacciatore est un plat qui me rappelle beaucoup mon enfance et dont l’évocation même me rend émotif. Mes grand-tantes Tibi et Drienne, qui habitaient ensemble en bas de chez mes parents, le préparaient magnifiquement bien. Elles prenaient le temps de minutieusement le désosser après la cuisson, en se brûlant le bout des doigts en jurant à coup de verrat et de bâtard.

Aujourd’hui, je m’ennuie beaucoup d’elles, j’en ai fait une crise de larmes qui a duré tout l’après-midi. L’une est décédée il y a quelques années, et l’autre n’a plus beaucoup d’elle-même dans sa tête, presque plus rien de la femme que j’ai connue. Puisque personne ne semble avoir la recette exacte, j’ai essayé de la reproduire en utilisant comme base une recette du blogue Les plats cuisinés d’Esther B.

  • 1 poulet, sans la peau, découpé en 10 morceaux (2 poitrines, 2 cuisses, 2 ailes, 2 hauts de cuisse, et le dos en deux parties)
  • 1 c. à soupe d’huile de canola
  • 227 GR de champignons créminis, tanchés
  • 1 oignon, émincé
  • 2 poivrons rouges, en gros dés
  • 4 gousses d’ail, hachées
  • ¾ de tasse de vin blanc
  • 1 boîte de tomates étuvées de 796ml
  • 1 c. à café de thym séché
  • ½ c. à café d’origan séché
  • ½ c. à café de piment chili sec, broyé
  • 1 feuille de laurier séchée
  • Sel et poivre
  1. Chauffer l’huile à feu moyen dans une poêle et y faire dorer les quartiers de poulet, saler et poivrer puis mettre dans un plat avec couvercle allant au four.
  2. Dans la même poêle, ajouter les oignons et les champignons et les faire dorer.
  3. Ajouter les poivrons et l’ail et faire sauter deux minutes.
  4. Saler et poivrer.
  5. Ajouter le reste des ingrédients et amener à ébullition.
  6. Verser sur le poulet faire cuire à couvert 45 minutes.
  7. Retirer le couvercle et continuer de faire cuire encore 15 minutes.
  8. Si désirez, retirer les morceaux de poulet pour les désosser, en vous brûlant les doigts. Vos jurons favoris feront parfaitement l’affaire.

 Asperges grillées et riz à l’ail ont accompagné ce repas rempli de nostalgie. Excellent, le poulet ressemble beaucoup à celui de mes souvenirs, mais il manque quelque chose. Deux magnifiques vieilles dames se chicanant gentiment autour de la table auraient sans doute relevé les parfums.

poulet, plat principal

Publicités

À propos de gourmetronik

Curieux gourmand de la génération net Voir tous les articles par gourmetronik

5 responses to “Poulet cacciatore

  • maman a toi

    Allo, c’est maman, je sais que ce plat te rappelle bien des souvenirs c’était bon en bâtard

  • gourmetronik

    @Kim Moui, mais je me suis consoler en faisant des macarons. C’était pas une journée humide pour en faire, mais bon, il sont pas trop pire. Merci pour le compliment!
    @Libellule L’odorat pour moi, c’est très intense. Le parfum que je porte me rappelle un moment précis d’un voyage à chaque fois que j’en mets. La bouffe aussi, le goût et les odeurs de cuisine.

  • Libellule

    C’est vrai que les  »verrat » et les  »bâtard » soulagent efficacement les doigts qui souffrent! Comme la musique, la nourriture à le dont de nous replonger dans les souvenirs!

  • Kim

    Tu es nostalgique mon cher. C’est fou à quel point la bouffe est reliée à tellement de souvenirs, hein? Ce poulet a l’Air fort bon!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s