Archives quotidiennes : 19 février 2011

Ravioles au fromage de chèvre et aux fines herbes

Les ravioles, ça ressemble à des raviolis, mais ça vient de la Drôme plutôt que de l’Italie. C’est long à faire, comme n’importe quelle pâte fraîche. Je regrette de ne pas avoir mis la pâte au réfrigérateur, je crois que ça aurait été mieux. Mais la recette n’indiquant pas où faire reposer la pâte, j’ai préféré y aller prudemment… et faire la chose moins logique. Je ne vous apprendrai rien, je peux être un peu con des fois. Il vous faut la plaque à raviole en métal pour faire ces petites merveilles, donc la garniture est soyeuse et la pâte bien fine. Je me suis inspiré de recettes trouvées dans le livre Mes ravioles maison de Sandra Mahut,

Pour 4 plaques de ravioles, environ 1 1/2 heure de préparation et quelques minutes pour la cuisson.

La pâte
  • 250 GR de farine
  • 1 c. à thé de sel
  • 1 oeuf
  • 80 ml d’eau froide
  • 1 c. à thé de thym, haché
  • 1 c. à thé de ciboulette, haché
  • 1 c. à table de persil plat, haché
La farce
  • 125 GR de fromage de chèvre frais
  • 2 c. à soupe de crème fraîche, ou de fromage frais genre Quark nature, ou de yogourt très (très!) épais
  • 10 brins de ciboulette, émincés
  • Sel et poivre au goût
  1. Préparer la farce en mélanger tous les ingrédients au batteur électrique.
  2. Tamiser la farine et mélangez-la avec le sel dans un grand bol.
  3. Battre l’oeuf avec l’eau et les fines herbes dans un petit bol.
  4. Faire un puit au centre de la farine et verser la préparation à l’oeuf.
  5. Battre le mélange avec une fourchette en emmenant de la farine peu à peu.
  6. Continuer jusqu’à ce qu’il soit impossible de poursuivre avec la fourchette.
  7. Finir à la main et pétrir 20 à 30 minutes, jusqu’à ce que la pâte, dixit Sandra Mahut, ait la texture du lobe d’oreille, ferme et flexible.
  8. Envelopper de film alimentaire et laisser reposer 30 minutes au réfrigérateur.
  9. Séparer en 8 morceaux.
  10. Abaisser en rectangles un peu plus grands que votre moule à ravioles avec un rouleau à pâte. Ma machine à pâte n’est pas assez grande pour faire des pâtes de la bonne taille, mais si pour vous ça marche c’est l’idéal.
  11. Déposer une pâte sur le moule fariné et foncer-la dans les empreintes.
  12. Remplir les empreintes de la farce à l’aide d’une poche à douille ou autre bidule pratique, couvrir d’une autre pâte et passer le rouleau à pâte pour bien sceller.
  13. Faire cuire à l’eau bouillante 3-4 minutes / dorer à la poêle de chaque côté / frire, en plaques / en bandes / individuellement.

Servi avec le ragù à l’osso buco un soir d’hiver s’est carrément bandant.


Milles-feuilles de raviole à l’osso buco de porc



J’écrirai un article sur mon expérience avec les ravioles, petits raviolis français de la région de la Drôme. C’est délicieux, mais comme toute première fois celle-ci a été douloureuse. Pour l’instant, je vous livre ma recette d’osso buco de porc en mijoteuse, fondants et savoureux. Vous pouvez ajouter une petite boîte de pâte de tomates si vous aimez une sauce moins aqueuse. Moi je l’aime bien comme ça, c’est très goûteux et ça mouille bien le pain 🙂 Il est également possible de dégraisser la sauce, mais vous perdrez de la saveur et du côté rustique du plat. C’est tant pis pour vous!

Pour 6, 45 minutes de préparation et 8 heures de cuisson.

  • Huile végétale
  • 4 jarrets de porc façon osso buco
  • 1 gros oignon espagnol en dés
  • 2 carottes en dés
  • 2 branches de céleri… en dés
  • 3 gousses d’ail hachées
  • 1/2 cuillère à café d’origan séché
  • 5 branches de thym frais
  • 1 tasse de vin rouge
  • 1 boîte de 798ml ou quelque chose proche de tomates en dés
  • 6 plaques de 30 ravioles séparées en deux, ou 12 lasagnes sèches, ou 6 plaques de lasagne de 20 cm
  • Parmesan
  • Eau
  • Sel
  • Beaucoup d’amooouur
  1. Saler et poivrer les jarrets des deux côtés.
  2. Chauffer l’huile dans une poêle et bien saisir les jarrets de chaque côté.
  3. Égoutter la boîte de tomates et garder le jus pour le boire, le donner à un itinérant ou l’utiliser dans une soupe, mais de grâce, ne pas le jeter.
  4. Mettre les jarrets de côté et faire dorer les lardons.
  5. Ajouter les carottes, le céleri et l’oignon.
  6. Augmenter la température légèrement et faire sauter le soffritto (yé un mot en italien!) rapidement jusqu’à ce que certains légumes commencent à caraméliser.
  7. Ajouter l’ail et les herbes.
  8. Ajouter le vin et laisser réduire de moitié.
  9. Ajouter les tomates égouttées et mélanger.
  10. Laisser évaporer un peu de liquide et placer le tout au fond d’une mijoteuse, en mettant les jarrets par dessus.
  11. Cuire à basse température pendant 6 à 8 heures.
  12. Faire dorer des deux côtés les demies plaques de raviole dans un peu d’huile et réserver au chaud, ou faite cuire vos lasagnes.
  13. Retirer le couvercle de la mijoteuse et élever la température.
  14. Retirer immédiatement les jarrets et les nettoyer en enlevant les os, le gras et les membranes.
  15. Effilocher la viande avec une fourchette et la remettre, avec son jus, dans la mijoteuse.
  16. Mettre du ragù au fond d’une assiette, mettre une demi-plaque de raviole ou de lasagne (ou une lasagne sèche cuite).
  17. Répéter avec un autre étage et ajouter du ragù en dernier.
  18. Saupoudré de parmesan et déguster!

Menoum, c’est bon en hiver.