Tagine de boeuf à l’aubergine

MonChéri avait décidé de nous faire la recette Tagine de boeuf, aubergines, gingembre et épices du livre Le Tagine et ses recettes et le résultat (en énorme quantité!) nous a un peu déçus. MonChéri surtout, qui y avait mis beaucoup de travail. Alors j’ai revu et corrigé la recette à notre goût et en quantité moins gargantuesque.

Pour quatre portions, compter environ 2 à 2 1/2 heures en tout.

  • 500 GR de boeuf à ragoût en cube de 2.5 cm (vous pouvez couper du rôti de palette vous-mêmes)
  • 1 c. à table de ras-el-hanout
  • 1 c. à table de curry de madras
  • 1 c. à thé de cannelle
  • 50 GR de racine de gingembre finement hachées
  • 3 c. à table d’huile de canola
  • 4 aubergines italiennes (les petites fermes, blanches et violettes) ou une grosse aubergine bien ferme, coupées en cube de 2.5 cm
  • 2 oignons vidalia (pour le petit côté sucré) ou espagnols
  • 1 gros poivron rouge, en lanières de 1.5 cm.
  • 1 feuille de laurier
  • 1/4 de tasse de miel
  • un peu de bouillon de boeuf
  • Sel et poivre
  1. Mélanger le boeuf, le ras-el-hanout, le curry, le gingembre et la cannelle et mettre de côté.
  2. Faire chauffer 2 c. à table d’huile dans une cocotte ou un plat de cuisson avec couvercle allant au four.
  3. Quand elle est très chaude, faire sauter les aubergines pour qu’elles soient bien dorées. Déposer sur un papier absorbant.
  4. Ajouter le reste de l’huile et bien saisir le boeuf sur toutes ses surfaces. Saler et poivrer généreusement.
  5. Ajouter les oignons, les poivrons, le laurier et le miel. Faire sauter encore 3 minutes.
  6. Ajouter les aubergines, mouiller légèrement avec le bouillon de boeuf, mélanger, couvrir et mettre au four à 325 °C pour environ 1 1/2 heure. Vérifier le niveau de liquide  et la cuisson après une heure et ajuster si nécessaire.

Servi avec un couscous nature, c’est assez simple à réaliser et le mélange de saveurs fait voyager. Nous, ça nous rappelle les bons moment notre périble un peu cauchemardesque au Maroc.

À gauche la place Jamaâ El Fna à Marrakech sans ses arnaques de serpents à sonnettes et à droite un repas avec un ami, juste avant qu'un éboulement printanier ne défonce la porte de sa voiture.

Publicités

À propos de gourmetronik

Curieux gourmand de la génération net Voir tous les articles par gourmetronik

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s