Poids plume

MonChéri (pour ceux qui suivent, MonChéri, MC et mon amoureux sont tous une seule et même personne) m’a fait une jolie surprise à Noël. Après le déballage douloureux d’une élégante boîte de bambous (MC se trouve drôle avec sa tonne et demi de papier kraft et son marathon de ruban gommé), je découvre à l’intérieur deux nouveaux amis: couteau de chef et couteau à légumes. Génial! On n’a jamais assez de couteaux. Et ils ne sont pas ordinaires: leur lame sont en céramique blanche.

Après un mois d’utilisation, qu’en pense-je?

Les deux sont extrêmement bien affûtés, aucun problème de ce côté là. Le test de l’ongle et du patin à glace a donné un « iiiiisssshhhh attention » , ce qui sur l’échelle du coupant est juste avant le « uh oh j’ai perdu un bout de doigt ». On lit sur le web que les couteaux de céramique restent affûtés pour l’éternité ou presque, qu’il ne rouille pas (duh!), qu’ils ne causent pas d’allergie et qu’ils ne donnent pas de goût aux aliments.

Woah, ce dernier point est tout à fait vendeur. Je suis pus capable d’entendre mes invités me dire « Hmmm, délicieux ton tartare… mais il goûte un peu le couteau, non? ». À moins qu’on monte son plat une molécule à la fois comme Ferran Adrià, on s’en…

En fait, la céramique étant moins lourde que l’acier de mes Henckels, mes premières aventures avec le couteau de chef m’ont déstabilisé. La légèreté repose peut-être les muscles, mais elle rend le couteau tout à fait instable et exige plus d’énergie pour trancher. En comparaison, le poids d’un 10 pouces en acier bien affûté suffit à trancher une tomate sans besoin de pression additionnelle (ou si peu). Peut-être que ça fonctionne mieux avec ceux qui ont des petites mains? J’ai essayé de demandé à MonChéri:

gourmetronik dans la cuisine, MonChéri dans le salon, c’est le soir et tout est silencieux

– MonChéri, vient ici une seconde s’te plaît.

MonChéri arrive, la main sur les yeux presque en gémissant:

– gourmetronik, t’es tu encore coupé avec un couteau?

– Non.

– Ta mandoline?

-Non.

-Ton éplucheur? ton économe?

-Ah pis laisse faire.

On ne saura pas aujourd’hui si le couteau de chef en céramique est bien pour ceux qui ont des petites mains. Personellement, pour les gros travaux qui exigent un couteau de chef, je reste définitivement fidèle à mon réconfortant Henckels.

Par contre, la légèreté qui est un défaut pour le couteau de chef devient une qualité pour le couteau à légumes. Très maniable et tranchant, la taille du couteau est idéale. Ça tombe bien, le lutin avait volé mon couteau à légumes. Seul bémol, j’ai évité de trop tester la flexibilité, je ne crois pas que la céramique plie très bien…

Qui plus est, ma poire de ce matin, délicatement évidée, ne goûtait absolument pas le couteau.

Advertisements

À propos de gourmetronik

Curieux gourmand de la génération net Voir tous les articles par gourmetronik

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s